Vos aides et allocations

Selon votre âge, votre situation, vos ressources et vos besoins réels, vous pouvez bénéficier d’aides financières, attribuées par différents organismes. Ces organismes sont là aussi pour faire le point avec vous sur l’ensemble de votre situation et vous orienter.

Allocations et aides pour toute la famille

Le complément de libre choix du mode de garde (Cmg) de la prestation d’accueil du jeune enfant (Paje) est versé par la caisse d’allocations familiales (Caf) ou la Mutualité sociale agricole (MSA).

Il comprend une prise en charge partielle de la rémunération d’une assistante maternelle. Son montant varie selon le nombre d’enfants à charge, l’âge de votre enfant et vos ressources.

Un minimum de 15 % des frais restera à votre charge.

Pour en savoir plus vous pouvez cliquer sur le lien ci-dessous :

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F345

Vous êtes adhérent à une complémentaire santé ? Dans le cadre de leur politique d’action sociale votre complémentaire peut vous aider ponctuellement à faire face aux dépenses qu’entraîne une situation de perte d’autonomie. Votre complémentaire peut aussi vous accorder des heures d’aide à domicile lors d’un retour à domicile après une hospitalisation.

Les complémentaires santé régies par le Code de la mutualité disposent d’un fonds d’action sociale. Ce fonds est utilisé pour aider leurs adhérents, sous conditions de ressources, dans des aspects non pris en compte par leur contrat santé.

Chaque complémentaire santé a sa propre politique en matière d’action sociale. Une commission d’action sociale se réunit et étudie les demandes des adhérents. Le fonds d’action sociale peut venir ponctuellement aider un adhérent.

En cas de retour à votre domicile après une hospitalisation, il est possible que votre contrat santé propose de payer l’intervention d’un service d’aide à domicile pendant un nombre déterminé d’heures.

Pour plus d’informations, renseignez-vous auprès de votre complémentaire santé.

EQUANIDOMI est référencé par la plupart des mutuelles. N’hésitez pas à prendre contact avec votre conseiller afin d’obtenir les informations nécessaires quand à l’éventuelle prise en charge de nos prestations par votre mutuelle.

Votre entreprise peut financer une partie de la garde de votre enfant, selon les accords d’entreprise : il s’agit souvent du CESU «pré financé », qui permet de rémunérer votre employé ou la structure qui l’emploie. Comme le titre restaurant, il est pré financé en tout ou partie par l’employeur, le comité d’entreprise ou un organisme financeur. Renseignez-vous auprès de votre employeur.

Votre commune, département ou région : certains ont prévu des dispositifs d’aide pour la garde de vos enfants à domicile. Renseignez-vous auprès des services sociaux pour connaître vos droits.

Vous pouvez bénéficier d’aide fiscales : crédit d’impôt ou réduction fiscale.

Les aides fiscales sont déductibles des autres aides perçues (APA, Aide ménagère à domicile, Cmg, etc.).

Important à savoir :

Depuis le 1er Janvier 2017, le crédit d’impôt est désormais accordé aux retraités ayant recours à un service à domicile.

Le crédit d’impôt était jusqu’alors réservé aux personnes exerçant une activité professionnelle et aux demandeurs d’emploi. Seuls les retraités imposables bénéficiaient d’une aide fiscale par le biais d’une réduction d’impôt.

À compter de l’imposition des revenus de l’année 2017, vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt, si vous faites appel à un service d’aide à domicile.

Le crédit d’impôt est égal à 50 % de vos dépenses annuelles d’aide à domicile.

Vous devez déduire le montant des aides que vous avez perçues, par exemple l’APA (allocation personnalisée d’autonomie), du montant des dépenses que vous déclarez pour bénéficier du crédit d’impôt.

Pour plus d’informations, consultez notre rubrique sur la déduction d’impôt en cliquant sur le lien ci-dessous :

http://www.equanidomi.com/les-plus-equanidomi/deduction-fiscale/

Vous êtes retraité ? Votre caisse de retraite peut vous apporter des aides, notamment si vous ne pouvez pas bénéficier de l’APA.

Si vous êtes retraité en situation de fragilité, les caisses de retraite peuvent vous proposer des aides financières et matérielles (financement d’aides techniques comme des barres d’appui ou des marches antidérapantes, financement de l’intervention d’une aide à domicile…).

L’objectif de ces aides est de vous permettre de continuer à vivre chez vous le mieux possible et de vous soutenir lorsque vous rencontrez des difficultés (besoin d’aide à domicile, hospitalisation…).

Pensez à contacter votre caisse de retraite pour savoir à quelles aides vous pouvez prétendre.

L’ aide ménagère à domicile est une aide sociale versée aux personnes qui ne bénéficient pas de l’APA.

Cette aide sert à financer les interventions d’une aide à domicile qui effectue pour vous certaines tâches (ménage, aide à la toilette, etc.).

Elle est accordée sous conditions de ressources soit par votre département soit par votre caisse de retraite.

Pour savoir si vous êtes éligible à cette aide cliquez sur le lien ci-dessous :

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F245

L’ APA (allocation personnalisée d’autonomie) à domicile vous permet de financer une partie des dépenses nécessaires à votre maintien à domicile.

Vous pouvez, sous conditions d’âge et de dépendance, bénéficier de cette allocation.

L’ APA est versée par le conseil départementale.

Pour savoir si vous êtes éligible à l’APA, vous pouvez en cliquant directement sur le lien ci-dessous :

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F10009

La PCH est une aide destinée aux personnes qui ont besoin d’une aide dans la réalisation des actes de la vie quotidienne du fait d’un handicap.

La PCH peut prendre en charge en totalité ou en partie les dépenses liées au handicap.

Pour plus d’informations sur la prestation de compensation du handicap cliquez sur le lien ci-dessous :

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F14202

L’allocation aux adultes handicapés (AAH) est une aide financière qui permet d’assurer un minimum de ressources.

Cette aide est attribuée sous réserve de respecter des critères d’incapacité d’âge, de résidence et de ressources.

Elle est accordée sur décision de la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées.

Son montant vient compléter les éventuelles autres ressources de la personne en situation de handicap.

Pour plus d’informations sur cette allocation cliquez sur le lien ci-dessous :

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F12242

La majoration pour la vie autonome (MVA) est une allocation qui s’ajoute à l’allocation aux adultes handicapés (AAH).

Elle permet aux personnes en situation de handicap vivant dans un logement de faire face aux dépenses que cela implique.

Celle allocation remplace l’aide à l’autonomie qui ne peut plus être perçue depuis le 1er juillet 2015.

Pour plus d’informations sur cette majoration cliquez sur le lien ci-dessous :

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F12903

L’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH) est une prestation destinée à compenser les frais d’éducation et de soins apportés à un enfant en situation de handicap. Cette aide est versée à la personne qui en assume la charge. Elle peut être complétée, dans certains cas, d’un complément d’allocation.

Pour plus d’informations sur l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé cliquez sur le lien ci-dessous :

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F14809